Les abeilles du Palais des Papes

Dans le sillage de grands monuments parisiens comme l’Opéra, les Invalides, le musée d’Orsay, l’Académie française, ou encore de nombreuses entreprises qui ont adhéré à la pratique du rucher urbain, Avignon Tourisme a décidé d’installer des ruches au Palais des Papes dès le printemps 2019.

Depuis le 21 mars, 6 ruches sont désormais installées sur les toits de la tour St-Laurent, sur la face sud du monument, axe est–ouest.

Un espace à l’écart du circuit de visite traditionnel, qui n’accueille pas de public et ne présente ni de danger pour les visiteurs, ni de contraintes techniques importantes pour l’apiculteur, si ce n’est la construction de ruches isolées contre la chaleur et de ruches lestées.

C’est Thierry AZZOLIN, apiculteur reconnu pour son activité en région Sud qui s’occupera des ruches du Palais au fil des saisons.

Installé à Eyguières (13430), il possède environ 600 ruches, intervient dans les écoles, auprès de grands groupes (le dernier en date le siège social d’Orange à Marseille et Aix), auprès des salariés des entreprises,  et au salon de l’agriculture. Il anime également des conférences sur divers thèmes (Nostradamus, confitures et fardements «, «secrets d’abeilles).

Le projet est soutenu et financé par MELVITA, qui soutient de nombreux projets nationaux et internationaux et lutte pour la sauvegarde de l’abeille et de la biodiversité depuis plus de 10 ans.

Avignon Tourisme, à travers cette action, s’inscrit dans la stratégie de sauvegarde de la biodiversité initiée par la Ville d’Avignon, et a pour objectif à terme de développer des ateliers de dégustation, des animations à destination des adultes et des enfants, et de susciter des vocations. Dans un second temps, il s’agira aussi de produire, pour la première fois, le miel Palais des Papes.

Toujours dans le même esprit, les jardins du Palais des Papes, actuellement  en cours de restauration et qui devraient être accessibles au public du Palais des Papes en 2020, accueilleront une ruche pédagogique.

Une webcam sera aussi mise en place, qui permettra à tous de découvrir en temps réel l’activité des abeilles tout au long de l’année. A découvrir très prochainement sur cette page !

Le projet s’inscrit dans le programme de développement durable et biodiversité de la Ville, qui a d’ailleurs été élue capitale régionale de la biodiversité en octobre 2018.